Boulimie, comment en sortir ?

Boulimie, comment en sortir ?

 

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire, comme l’anorexie ou l’hyperphagie.

La définition de la boulimie selon Wikipédia : « La boulimie est caractérisée par un rapport pathologique à la nourriture, se manifestant par des ingestions excessives d’aliments (allant jusqu’à l’inconfort gastrique), de façon répétitive et durable. Ces ingestions, appelées crises de boulimie, peuvent durer entre quelques minutes et plusieurs heures. »

 

La boulimie se caractérise par des pulsions alimentaires où on mange beaucoup pendant une courte période de temps. Suivi d’un mécanisme de compensation des calories absorbées.

  • lorsque le mécanisme de compensation est le vomissement, on parle de boulimie vomitive
  • lorsque le mécanisme est autre (sport à outrance, jeûne…), on parle de boulimie non vomitive.

 

Quels sont les symptômes de la boulimie ?

Voici les symptômes de la boulimie :

  • pulsions alimentaires
  • mécanisme de compensation (se faire vomir, sport, jeûne…)
  • peur de grossir
  • mauvaise image de tsoi et de son corps
  • changements d’humeurs (tension, anxiété…)
  • obsession alimentaire
  • sentiment de honte et de culpabilité
  • évitement de certaines activités sociales liées à la nourriture (restaurants, diners entre amis/famille…)
  • sentiment de perte de contrôle face à la nourriture

 

La boulimie non vomitive est parfois confondue avec l’hyperphagie (ou hyperphagie boulimique).
La différence est que les personnes hyperphages n’utilisent pas de mécanisme de compensation pour éliminer les calories ingérées pendant les compulsions.

Le terme « hyperphagie » était moins connues, les personnes atteintes d’hyperphagie se disent souvent « boulimiques ».

 

Quelle est la cause de la boulimie ?

Il n’y a pas une seule et unique cause à la boulimie.
D’ailleurs, souvent ces causes se mélangent.

Les facteurs de risques sont :

  • génétiques
  • biologiques
  • traumatiques
  • psychologiques
  • et socioculturels

 

Mais d’après les études scientifiques. Le facteur de risque le plus commun est : les régimes et la mauvaise image de soi. Toutes les études le montrent, vouloir contrôler son corps et son alimentation génère des obsessions et des troubles alimentaires.

C’est la cause N°1 de l’apparition de la boulimie.

(cela veut dire qu’une personne peut avoir « un terrain fertile » aux troubles alimentaires, et le facteur de risque N°1 d’expression de ces troubles alimentaire est : la mauvaise image de son corps et les régimes)

 

Pourtant la plupart des femmes pensent que leurs troubles ne sont liés qu’à la psychologie ou aux émotions.
Et qu’il n’y a donc rien à faire ou presque.

Le plus gros facteur est aussi le plus « simple » à éliminer.
Et on va voir comment dans la suite de l’article.

 

Comment sortir de la boulimie ?

On a vu que la boulimie peut avoir des causes variées.
Pour vaincre la boulimie, il n’y a donc pas une solution miracle.
Mais plusieurs choses peuvent aider à avancer et guérir petit à petit.

Il peut être intéressant de travailler avec un psychothérapeute sur les aspects psychologiques par exemple.

 

Mais le plus gros facteur étant : « les régimes et la mauvaise image de soi ».
Il est primordial de s’intéresser à ce problème en priorité.

Voila pourquoi l’alimentation intuitive a été créée.
L’alimentation intuitive est une approche anti-régime créée par des diététiciennes et chercheuses américaines qui vise à :

  • sortir de « la culture des régimes »
  • faire la paix avec son corps
  • se reconnecter avec ses signaux internes (faim et satiété)

C’est un excellent moyen de soigner la boulimie, petit à petit.

 

L’alimentation intuitive est un excellent point de départ car c’est une pratique plus simple à mettre en place qu’un travail sur la psychologie ou les émotions. Et puisqu’il faut commencer par un bout, autant commencer par le plus accessible.

En faisant la paix avec la nourriture et son corps en premier.
On va pouvoir ensuite s’intéresser à la psychologie et aux émotions.
En y voyant plus clair.

L’objectif de l’alimentation intuitive est de ne plus être obsédée par la nourriture et d’améliorer tes comportements alimentaires.

 

Si tu te demandes si on peut sortir de la boulimie, clairement ma réponse est oui.
Suite à l’obtention de mon diplôme de coach en alimentation intuitive, j’ai eu l’occasion d’accompagner des filles boulimiques dans l’apprentissage de l’alimentation intuitive.

Les résultats sont très encourageants.

  • plus du tout de mécanisme de purge
  • meilleure estime de soi
  • quasi disparition des compulsions alimentaires

Encore une fois, il n’y a pas de solution miracle et chaque personne est différente.
Mais les études scientifiques montrent que l’alimentation intuitive améliore grandement les comportements alimentaires.


Si tu veux en savoir plus sur mon histoire (ex-hyperphage) et sur l’alimentation intuitive.
Je t’invite à t’inscrire à ma formation gratuite 👉 s’inscrire maintenant

 

Ma vidéo sur les crises de boulimie :

0 Partages

2 Commentaires

  1. noelie bonnet
    6 février 2019 / 15 h 27 min

    Coucou
    Je souffre de boulimie et grâce à toi je me sens mieux. Je me déculpabilise mais voilà je n’ai pas l’impression de manger mes émotions, des fois je craque sans avoir de raisons. J’ai souffert d’anorexie donc maintenant je pèse un poids meilleur qu’avant mais j’ai peur de grossir à cause des crises. Je sais que pour guérir il faut garder cette nourriture en soi car mon corps va croire que je le prive encore et donc c’est la seule solution pour le faire guérir. Je sais que je devrais reprendre du poids et même, si je veux me mettre à faire du crossfit il faudrait que je sois assez en forme. en bref je m’égard. Je sais que pour guérir il faut que j’accepte ces crises car ce sont les signaux de la guérison mais j’ai peur de grossir. Je ne suis pas rassurée.

  2. Elyane
    Auteur
    6 février 2019 / 21 h 38 min

    Salut Noélie, merci pour ton commentaire 🙂

    Comme je dis dans l’article, la plupart du temps la boulimie vient de la restriction… (qui elle même vient de la peur de grossir / ou la volonté de maigrir). Donc ça ne m’étonne pas que tu n’aies pas l’impression de manger tes émotions, car ça n’est surement pas le cas 😉

    Pour ta peur de grossir, je te conseille de travailler sur ton rapport au corps. Respecter son corps et l’embrasser, ça s’apprend et c’est possible 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Tweetez
Partagez